Les canaux énergétiques sont…

Dans le yoga classique, un nadi (pluriel: nadis) est décrit comme un canal pour le prana, ou énergie vitale. On pourrait imaginer que le total des nadis dans l’être humain pénètre dans les corps subtils (Sanskrit: koshas) d’une manière similaire à la façon dont le total des vaisseaux sanguins ou le système nerveux pénètrent dans le corps physique.

Le mot nadi est dérivé de la racine sanskriète «nad», qui signifie «canaliser» ou «couler».

Les yogis affirment que les nadis en tant que système anatomique subtil sous-tendent la manifestation du corps physique, et que le flux d’énergie dans ce système permet / dirige tous les processus physiologiques. Similaire au concept des nadis, en tant que canaux pour le prana, est le concept chinois des méridiens, qui servent de canaux pour le qi, qui est le nom chinois de l’énergie vitale universelle.

Les nadis les plus importants sont les 3 canaux centraux, mais dans les anciens textes de yoga, il y a environ 72 000 canaux énergétiques plus grands et plus petits au sein de l’être humain.

Les canaux centraux

Au centre du corps, il y a trois principaux canaux verticaux formant des colonnes lumineuses d’énergie de la base de la colonne vertébrale au sommet de la tête. Les principaux courants de notre force vitale circulent le long de ces canaux centraux (nādīs) qui sont suṣumṇā (canal central parasympathique), iḍā (canal sympathique gauche) et piṅgalā (canal sympathique droit), qui relient les chakras (centres énergétiques).

Les nadis Ida et Pingala sont souvent utilisés pour désigner les moitiés du cerveau. Ces deux nadis primaires, vont du chakra mental (au sommet de la tête) au chakra de base, dans le plancher pelvien. Pingala est le nadi extraverti (canal droit), le nadi du soleil, et correspond à l’hémisphère gauche. Ida est le nadi introverti (canal gauche), le nadi de la lune, et correspond à l’hémisphère droit.

L’ensemble des canaux énergétiques est stimulé par la pratique des exercices énergétiques de la PI qui s’inspirent du pranayama, du kundalini yoga et de la guérison énergétique. Ces exercices pourraient être comparés à un entraînement de force vitale, dans le sens où ils renforcent les corps subtils et donnent au praticien de plus en plus de contrôle et de prise de conscience des flux d’énergie.

Les commentaires sont clos.