La Curiosité éclairante…


… est un outil très inspirant et puissant pour calibrer notre attitude envers chaque expérience et chaque défi de la vie. Seul un poète peut donner un aperçu de ce cadeau de notre Esprit et de l’expansion qu’il apporte à notre vie. C’est pourquoi je vous partage le poème de Teryn O’Brien en bas de page.  Auparavant, j’explique ce que c’est, et comment l’utiliser, que ce soit pour soi, pour la vie, pour le coaching ou pour l’enseignement. Vous le trouverez dans une version adaptée en français, l’original étant en anglais.

Qu’est ce que la Curiosité Eclairante ?

La curiosité éclairante est la curiosité naturelle non biaisée que l’on reconnaît facilement chez les jeunes enfants. C’est un don de l’Esprit qui est planté en chacun de nous. Cette curiosité est plus qu’une réflexion méditative. C’est une soif active de compréhension. C’est une recherche. C’est une émerveillement enfantin. Cela amène des questions, et pas seulement d’ordre intellectuellement. Cela amène à s’interroger et à jauger avec tous nos sens.

Il y a une énorme différence entre être comme un enfant et être puéril. 

Quand nous embrassons la joie et regardons le monde avec un regard neuf, nous sommes comme des enfants.

Cela correspond à l’esprit de débutant parmi les attitudes de la Pleine Conscience.

Quand nous exigeons des autres une reconnaissance instantanée des autres et une garantie que tout ira bien, nous sommes puérils par contre.

L’émerveillement enfantin réel se fond dans une danse de la vie qui est le résultat de la tension dualiste entre la réalité consciente et inconsciente. Cette curiosité peut viser à la fois l’expérience interne et l’expérience externe de la réalité qui, en finalité, ne sont pas séparées. Tout se passe via une interface unique entre la source intérieure de la vie et la vie universelle qui est imaginée à l’extérieur de soi, à travers nos systèmes de croyances et les frontières par lesquelles nous nous définissons.

Guidé par sa curiosité innée, notre enfant intérieur explore toujours activement la vie à l’intérieur et à l’extérieur de cette frontière que nous nous sommes défini. Il désire pénétrer toutes les frontières avec conscience et regarder, ressentir, entendre, sentir et goûter au-delà. Dans les dimensions espace-temps, cette soif d’étendre la conscience mène à des connaissances, des compétences et une expertise. 

Au niveau multidimensionnel de la conscience intégrale, la vraie nature des choses (et des non-choses) est progressivement incluse dans la conscience au point d’ancrage de l’Observateur Neutre. Le processus d’illumination peut être vu comme la découverte que les frontières sont des illusions.

Comment appliquer la curiosité éclairante ?


Cette vitalité en recherche de justes réponses ne doit pas être confondue avec le critique intérieur.

La curiosité éclairante se concentre sur le flux naturel de la vie dans l’instant présent et s’interroge : « qu’est-ce que je ressens en ce moment ? ». Elle invite la conscience dans toutes les dimensions qui sont accessibles par nos sens : physique, psychologique, extra-sensorielle et supra-sensorielle.

Pour les personnes qui pratiquent la PI depuis longtemps, ce champ de la conscience intégrale peut devenir très vaste.

Dans la réalité consensuelle, cela peut signifier, par exemple, que vous prenez conscience de la température de l’air sur votre peau, de votre émotion de surprise à la vue de l’expression faciale de votre partenaire, d’une pensée qui se transforme en jugement, d’une sensation désagréable dans votre estomac, du plaisir de voir un sourire et ainsi de suite.

Quand nous ne sommes pas dans les attitudes de pleine conscience (esprit de débutant, esprit ouvert, dans la curiosité éclairante,…), notre mental peut rapidement devenir l’otage de notre critique intérieur. Alors le mental tourne en rond dans un ensemble de commentaires comme “je n’aime pas ceci, j’aime ça, je déteste ça, j’adore ceci”. Chaque sensation de vie est immédiatement évaluée au travers de jugements dualistes du type “j’apprécie ou je déteste”: “j’aime le goût de cette crème glacée, je n’aime pas la forme de mon corps, je n’aime pas mon rejet, je ne devrais pas détester, je ne devrais pas juger, je devrais être positif(ve) tout le temps. Comment se fait-il que je ne sois pas gentil(le) en ce moment ? Qu’est ce qui ne va pas chez moi? Qu’est  ce qui ne va pas chez toi? « etc…

Emettre sans cesse des jugements ne fait que durcir la tension dualiste et le champ de conscience se rétrécit de plus en plus. Le critique intérieur est presque le contraire de la curiosité éclairante bien qu’il puisse se faire passer pour important et nécessaire. C’est un mensonge total. 

Il est bien plus utile de remplacer le critique intérieur par la curiosité éclairante. En pratiquant cela de plus en plus souvent, vous arriverez à vous en libérer.

Vous pouvez commencer au niveau le plus simple. Que se passe-t-il ici et maintenant ? Quelle est cette sensation dans mon bras ? Y a-t-il une émotion liée à cette sensation ? Qu’est-ce que je me raconte ? Qu’est-ce que je vois, ressens, entends, sens, goûte, pense, veux ?  Ceci sont toutes des questions utiles dans une réalité consensuelle.

Par la répétition, vous entrerez rapidement et automatiquement dans des niveaux de curiosité plus profonds comme « Qui suis-je maintenant? Quelle partie de moi s’exprime maintenant? Quelle partie est cachée ? Où est la partie restante de moi ?

Au fur et à mesure que se développe en nous le processus de la curiosité éclairante à l’intérieur,  nous devenons capables de maintenir notre attention centrée plus longtemps.
Ce centre d’attention devient également plus large et peut englober davantage de choses.

Pour les personnes qui pratiquent la PI depuis longtemps, les questions de la conscience intégrale peuvent se développer en : « Que fait mon champ énergétique en ce moment? Comment est mon alignement en ce moment? Comment ma conscience cellulaire est-elle affectée par le rendez-vous chez mon dentiste? Que pense mon Soi Supérieur de ce problème ? 

Quelle est cette expansion spirituelle dans laquelle je m’apaise ? Quelle est cette énergie sombre autour de mon foie ? Qu’est-ce qui fera chanter mon âme aujourd’hui ? »

Vous pouvez pratiquer ceci sur vous-même, comme vous pouvez le faire dans une séance de coaching ou de guérison avec un client.

Il est extrêmement précieux pour le client de maintenir un espace de Présence Intégrale lorsqu’il est délicatement entraîné dans un processus de croissance par la curiosité éclairante.

Cependant, il est important de poser des questions du type « Quoi ? » et d’éviter les « Pourquoi ? »

Les questions de type « Pourquoi » mènent à des raisonnements intellectuels et le(la) coaché(e) va rétrécir sa conscience réfléchissant à l’expérience au lieu d’amener de la conscience dans l’expérience. Le « Quoi » invite la conscience à embrasser l’objet de l’attention.

Il s’agit d’être DANS la vie plutôt que de raconter une histoire à propos de la vie :
parfois nous avons peut-être une demi seconde de perception, et notre esprit est déjà actif pendant 10 secondes à construire une histoire autour de cette courte perception.

L’invitation est de passer de l’histoire à la réalité’

Jan Janssen – mindfulness+ méditation guidée 4/4

Lorsque que vous traversez ce processus pour une autre personne, dans un contexte professionnelle ou pour un(e) ami(e), cette compétence implique que vous soyez capable d’être conscient(e) de façon continue du flux à l’intérieur comme à l’extérieur de vous-même ainsi que de l’autre personne.

Vous devez vous demander pour vous-même et pour l’autre personne. « Qu’est ce qui est présent maintenant ? Vous devez rester ouvert à vos propres réponses internes tout en maintenant un espace soucieux d’accueillir les réponses de l’autre. 

C’est une magnifique compétence, tant dans la vie personnelle que professionnelle.

Le défi de développer la curiosité éclairante à l’intérieur de nous est d’apprendre à lâcher tout fil d’investissement ou d’attachement à un certain résultat. C’est un abandon total à la pureté de la curiosité inconditionnelle. Ce processus requiert un amour absolu pour la vérité. Cela demande du courage de remettre en question sa propre réalité aux niveaux les plus profonds.

La quête de la connaissance de soi, de l’autre, de la vie et de l’univers n’a aucune limite.

Jan Janssen, 20 juin 2020.


La vie! par Teryn O’Brien

(traduit de l’anglais)


J’ai froid,
regardant fixement les visages de ciment,
des personnes à l’âme gelée
me passant.

J’étais une prisonnière
vivante en cage
le buzz, buzz,
du business incessant…

Oubliant le coeur

Dans  l’obscurité de
la folie de la technique
un mental engourdi.

J’ai oublié la vie
Ce n’est pas un horaire,
J’ai oublié la vie
Ce n’est pas un iPhone,
J’ai oublié la vie
Ce n’est pas une prison.

***

Et puis la Lumière…
elle frappe comme une grande comète
réchauffe nos cœurs fatigués.
Un brisement, un éclatement,
nous laissant chanceler
dans une nouveauté
rêver, voler,
aimer, pleurer.
Lumière illuminant la vie
dans toute sa complexe gloire.


La vie, la vie, la vie…


La vie si glorieuse,
fragile,
si courte,
éternelle.


regardes, tu vois,
mon coeur, il revit
ce qui était en train de mourir maintenant est remué.


J’avais oublié le bord des feuilles qui brillent à contre jour du ciel…
qu’une centaine de sons différents résonnent dans une prairie…
que la mousse de la rivière brille au soleil…
que les arbres murmurent des secrets, applaudissant joyeusement au son du vent.



J’avais oublié que les grenouilles sont perchées sur les nénuphars, que les oiseaux tissent des nids pour leurs petits,
que les arcs-en-ciel se lèvent en cascades,
et les gouttes de rosée à l’aube
sur les brins d’herbe
chaque matin est nouveauté!


Leçons élémentaires pour enfants
tenir la fondation même de l’Être

Oh ma vie,
Tu es hors de ma portée,
plus loin que le ciel,
plus puissant que les montagnes,
vaste comme l’océan.


Tu es chaque chanson un millier de fois,
Tu es l’éternité et chaque seconde.
Tu es dans la plus petite des chenilles jaunes en épis

Un renard roux reniflant les chemins de terre…
les oiseaux à plumes bleues trainants des insectes…


Et je veux les suivre !
Regardant vers le ciel
comme un enfant de cinq ans

Personnes inconscientes aux regards perdus,
criant du haut de ma voix :


« La vie, la vie, la vie! »


***
Alors les autres, venez me rejoindre !
Laissez la lumière vous anéantir…
et retrouver la Vie.
Regardons chaque nuage prendre forme, rions un million de fois au soleil qui cligne à travers les arbres,
sautillons sur des sentiers de montagne sauvages
pour prendre le prochain virage

… et après ! et après!—


Nous boirons le vin de la vie, à côté de la lie,
dansant dans les lumières tamisées,
sautant sous les étoiles.
Oh, ma vie,


réveilles-nous 

ne nous laisse plus jamais tomber dans le sommeil


Mène cette bataille pour l’émerveillement et la vivacité
alors on ne peut plus s’arrêter de chanter,
aux visages qui rayonnent, au mental qui rêve.

Les commentaires sont clos.